Voir fiche technique

Fiche Technique

Construction neuve / MOP

Maitre d’ouvrage
ENSAM

Montant travaux
28,4 M€ HT

SHON
18 000 m2

Réalisation
1994 – 1997

PROGRAMME

3 amphithéâtres (500 places), locaux d’enseignement, ateliers, bibliothèque (300 m²), gymnase, logement de fonction.

COMPOSITION DE L’ÉQUIPE

Architecte mandataire
Atelier d’Architecture Michel Rémon

Architecte associé
Albert Longo

Concepteur lumière
Licht design

Coloriste
Françoise Couvez

BET et Economiste
IGREC ingénierie

BET structures
Sisa

Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Metz / ENSAM

Metz

Tracé urbain et géométrie cosmique

L’implantation de la nouvelle École nationale supérieure des arts et métiers obéit, avec « urbanité », au tracé du Technopôle sud de Metz. Avec le paysagiste Jacques Coulon, Michel Rémon a conçu le plan masse de l’ensemble des bâtiments autour de cet axe oblique, renforçant le schéma directeur du Technopôle et s’installant sur la même horizontalité :
« Tout le paysage fait partie de notre projet. La mutation du morceau de campagne environnant le site est au cœur de notre réflexion architecturale. »

Points cardinaux

Entre la ville et le ciel, l’architecte n’a pas choisi : pour capter la lumière égale transmise par le soleil du nord, il n’a pas hésité à désaxer les sheds de 45° par rapport au bâtiment. Ces ouvertures éclairent ainsi, dans la partie ouest, des ateliers de 10 mètres de hauteur sous plafond accueillant des ponts roulants. Cette disposition décalée entérine, sans conteste, le règne de la lumière, en « dilatant l’espace comme par magie ».
La suite oblique des sheds délivre une luminosité optimum à l’intérieur mais elle déclenche également un puissant effet graphique à l’extérieur. Son audace inattendue dynamise la masse horizontale sur laquelle elle s’élève.
Décrypté par la géométrie de ses ouvertures, le bâtiment de 18 000 m2 traité en deux entités révèle ses multiples fonctions.

Pragmatique, l’allège haute des laboratoires, à 1,40 mètre, laisse place aux paillasses ; elle exclut, de fait, les vues proches et vise la ligne d’horizon. Dans la partie est du site, l’entrée « monumentale » du bâtiment singularise la façade principale avec sa fenêtre, unique et géante, destinée aux salles de classe. Quant à la fenêtre de la salle du conseil, très haute, elle autorise le franc vis-à-vis des participants sans contre-jour. Dans le hall, l’espace entre comme un souffle par une immense baie… Et partout, le sol blanc fait glisser la lumière dans la profondeur du bâtiment.

« Le blanc des bardages de cassettes métalliques homogénéise la morphologie extérieure du site. Toujours horizontale, la silhouette du bâtiment touche le sol au sud-ouest et décolle de 4 m sur des pilotis, au nord-est. »

Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Metz / ENSAM